La dignité

Un tantinet de thiopental sodique, un soupçon de pentobarbital et un brin de chlorure de potassium : c’est le magnifique mélange auquel a droit la pire pourriture humaine pour être mise à mort dans la dignité, sans souffrance et rapidement.

Pendant ce temps, à l’hôpital de Verdun, une personne qui m’est très chère s’accroche à la vie, traîne en longueur, étire la souffrance à petites doses de 7 millilitres de morphine à l’heure…  Une respiration à la fois, elle s’éteint un petit peu plus…

On abrège les souffrances des animaux et des pires meurtriers avec plus de considération qu’on ne le fait pour les mourants…

J’ai le goût de hurler sacrament!

One Response to La dignité

  1. Je valide et suis de tout cœur avec vous …!!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.