La chanson du jour (1731)

Merci Monsieur (La fin des exils) de Rod le Stod.

Merci, Monsieur Jacques Parizeau
D’nous avoir donné tous les outils pour viser haut
Un géant politique de la trempe de De Gaulle et Churchill
Si on peut en être fiers, il faut aussi en être dignes

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.