Smalltalk en vrac (19)

19 décembre 2015

Smalltalk

Smalltalk Digest, édition d’octobre 2015.

Smalltalk Digest, édition de novembre 2015.

Smalltalk Digest, édition de décembre 2015.

Pharo

Trantor : un nouveau framework de pair à pair (P2P, peer to peer) annoncé ici.

Un pilote PhaROS pour Robulab ici.

CalipeL : un outil de benchmarking pour Pharo et Smalltalk/X !

Macro Recorder : un outil pour automatiser des transformations de code! Une démo ici.

Command Availability : un petit utilitaire pour déterminer si une commande est définie sur Unix.

TinyBlog : un tutoriel pour vous expliquer comment bâtir une application web avec Pharo… et encore plus!

Un tutoriel sur Magritte en format PDF!

Hourra!  Spur approche!  L’annonce ici.

Pharo et Unicode : récentes observations et commentaires.

Automata : un microservice d’automation basé sur une state machine.  Plus facile à lire en anglais qu’à expliquer en français!

Un autre vidéo montrant Roassal2 à l’oeuvre.

Pour avoir un avant-goût de Brick (le remplacement éventuel de Morphic), l’annonce est ici.

Un vidéo montrant Mondrian en action.

ChronosManager : un outil de gestion de temps.

QuickAccess : un outil de gestion de scripts (similaire au célèbre Script Manager)

Un très court vidéo qui montre Smarter Critics à l’oeuvre.

Vidéo montrant un guichet automatique écrit en Pharo!

Un package qui implémente Material Design Lite dans Seaside.

Logoot : un outil de collaborative editing basé sur Trantor.

Twisty : un nouveau framework pour gérer le texte!

TwitterAPI : Twitter à votre portée!

Un package pour générer du code Latex pour les mathématiques.

Annonce de la version 2.0 de RenoirSt, un outil de gestion de CSS. Les slides de la conférence Smalltalk 2015 sont ici.

Le projet GeekO : ou comment visualiser les tweets.

Quality Assistant : un survol.

VDM-SL traduit en code Smalltalk, c’est possible!

Pharo et les raccourcis-clavier : un bref vidéo sur les derniers développements.

PharoCloud OS : comment construire une application Pharo bootable ISO.

Squeak

Aida 6.6 est maintenant disponible pour Squeak 5.

VisualWorks

Un autre vidéo de Roassal2 sur Visualworks.

La version 8.1 est disponible!

SqueakJS

Nostalgique ou seulement curieux? Vous pouvez maintenant vous amuser avec une implémentation de Smalltalk-78 dans votre fureteur.  La documentation est ici!

GemStone/S

La version 3.2.10 (64 bits) est arrivée!

ObjectStudio

La version 8.7 est disponible!

VA Smalltalk

La version 8.6.2 est disponible!

Publicités

La petite histoire de Smalltalk

12 janvier 2013

L’histoire de Smalltalk est truffée d’anecdotes toutes plus intéressantes et savoureuses les unes que les autres.

La plus célèbre est celle qui retrace les origines de la toute première version de Smalltalk, un défi lancé à Alan Kay de concevoir un langage de programmation centré sur le principe d’envoi de messages (inspiré de Simula) et qui pourrait tenir sur une seule page de spécifications! Après que Kay ait planché une semaine sur le design d’un tel langage, à la surprise générale Dan Ingalls, en quelques jours, avait implémenté en BASIC ledit langage! Smalltalk devenait réalité!

Tout le monde connaît également la toute première expression évaluée par Smalltalk : 3 + 4.   Après ce qui sembla une interminable attente, l’ordinateur affichait 7!  Smalltalk était officiellement né!

Également, on ne peut passer sous silence la visite de Steve Jobs au laboratoire de Xerox de Palo Alto où il vit une démo de Smalltalk et qui allait tellement le marquer qu’il en ressortit pour toujours changé!  C’était l’étincelle nécessaire à Steve Jobs!

L’imprimante laser, la souris, les menus, la gestion des fontes et de l’affichage, les fenêtres superposables, le portable (le Dynabook) et l’ordinateur personnel, ARPANET (l’ancêtre d’internet), le protocole Ethernet, WYSIWYG et nombre d’autres inventions « modernes » on également vu le jour (ou se sont énormément développées) dans le groupe LRG (Learning Research Group) de Kay à l’époque du développement de Smalltalk… dans les années 70!!!

Une anecdote moins connue toutefois relate l’origine du nom des méthodes du protocole d’énumération des classes de Collection (#inject:, #detect: , #select:).  Le nom de celles-ci provient d’une chanson d’Arlo Guthrie datant de 1967 intitulée « Alice’s Restaurant » qui est totalement loufoque, drôle et sarcastique (et inspirée d’un fait vécu, une histoire de déchets totalement ridicule ce qui rend l’histoire encore plus débile)!

« They got a building down New York City, it’s called Whitehall Street, where you walk in, you get injected, inspected, detected, infected, neglected and selected« .

Les paroles (en anglais) sont ici et la vidéo ici.  L’histoire ne nous dit pas, cependant, si #inspect est aussi inspiré de cette chanson!

Pour les intéressés et les passionnés d’histoire, il existe un document en anglais (The Early History of Smalltalk) qui explique en détail les débuts de Smalltalk.

Pour ceux qui désirent avoir un aperçu des différentes versions de Smalltalk qui ont vu le jour au fil des ans, David Buck a créé un diagramme (ici) vous donnant une vue d’ensemble.

James Robertson a également diffusé 2 podcasts (en anglais) sur l’histoire de Smalltalk : (partie 1, partie 2).

Pour les nostalgiques, une vidéo expliquant ce qu’est Smalltalk-80, l’ancêtre le plus rapproché des versions de Smalltalk que nous connaissons!

You can get anything you want, at Alice’s restaurant!