Échecs

2 Responses to Échecs

  1. Stefan Zweig « Schachnovelle » / Le joueur d’échecs (un roman assez court, mais fort et en fin du jeu, intense.) Lecture d’un après-midi.

    J'aime

    • endormitoire dit :

      « La défense Loujine », de Nabokov, est, à mon avis, un portrait encore plus fidèle de la réalité des joueurs d’échecs de tournoi. Nabokov a su expliquer cette pseudo folie, cette bulle, dans laquelle les joueurs de tournoi (comme je l’ai été) qui nous hante.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :