Apprendre à programmer

10 mai 2017

Vous désirez apprendre et/ou apprivoiser un langage de programmation, un système d’exploitation, une base de données, un shell, etc ?  Vous y songez sérieusement mais vous craignez d’avoir à installer une tonne de trucs sur votre ordinateur pour satisfaire votre curiosité?  Vous y songez mais, malheureusement, ce que vous désirez n’est pas disponible pour votre système d’exploitation?  Vous y songez mais l’installation de tout ce qu’il vous faudrait vous semble compliquée?

Ne cherchez plus! TutorialsPoint.com vous offre l’environnement en ligne CodingGround !  Tous les environnements en ligne ainsi que les tutoriels en ligne sont gratuits en plus!

Qu’est-ce que CodingGround ?  C’est un environnement de développement minimal en ligne vous permettant d’éditer, de compiler et d’exécuter du code.  C’est une machine virtuelle qui vous offre aussi un shell Linux et un browser (pour tester votre PHP, HTML ou CCS par exemple). Pour les environnements qui le supportent, il est également possible de changer les options de compilation. On peut aussi ouvrir simultanément plusieurs fichiers source, scripts, shells, browsers, etc.

CodingGround vous offre en plus de sauvergarder, importer, exporter, partager et lire tous vos projets avec GitHub, DropBox, OneDrive et GoogleDrive!  Vous pouvez aussi simplement garder tous vos projets sur votre ordinateur!

Quels sont les langage de programmation, les systèmes d’exploitation, les bases de données, les outils de développements que CodingGround offre?  Une tonne!

Liste des terminaux (shell) en ligne

Liste des IDE en ligne

 

 

 

 

 


MySQL en vrac (3)

20 décembre 2015

La version 3.1.01 de MySQL-Sandbox est disponible!

Les précautions à prendre avant de changer de character set. Un autre article sur le sujet ici.

Intéressant article sur comment sauvegarder des UUID dans MSQL.

L’annonce de MySQL 5.7 GA.

La réplication multi-threaded dans 5.7.

Nouvelle syntaxe de ALTER USER dans la version 5.7.

Excellent article sur les fonctions d’aggrégation SOME, ANY et EVERY.

Quelques détails importants à savoir sur MySQL 5.7.

Migrer de SQLite à MySQL : comment faire?

Un article sur les optimizer hints.

Les derived tables dans MySQL 5.7.


NBSQLite3 et les dates

14 avril 2015

Quelques subtilités et explications concernant ce nouvel API.


Smalltalk en vrac (4)

31 janvier 2015

Smalltalk

Le tout dernier podcast de Smalltalk Reflections : Garbage Collection.

Squeak

Un package pour l’immutabilité dans Squeak.

Pharo

Pharo a maintenant un bytecode debugger, un rejeton possible grâce au moldable debugger.

La documentation de Pharo (les livres sur Pharo),  est maintenant intégrée au processus de Continuous Integration (CI).  Dans un avenir rapproché, ces livres seront rappatriés à cette adresse.

Roassal sur écran géant!

Mise à jour sur le Rewrite Tool.

L’élégance du code de Pharo.

NBSQLite3 for Pharo : accédez à SQLite pour Pharo. L’annonce ici.

Pour pouvoir communiquer entre deux images, il y a RemoteAnnouncements.

Visualiser les changements dans Pharo 3.0.

SQLite3, GlORP, Pharo et la persistence : les options qui s’offrent à vous.

Phratch

Un nouveau add-on pour les assertions.


Ressources MySQL gratuites

19 avril 2014

Quelques ressources gratuites vous permettant d’expérimenter avec MySQL.

db4free.net : un service vous offrant 1 base de données (MySQL 5.6) limitée à 100Mb de données.

SQL Fiddle : un outil vous permettant de tester vos requêtes SQL et vos définitions de schéma sur différents SGBD (Oracle, PostgreSQL, SQLite, MS Server, MySQL) incluant quelques versions de MySQL (5.1, 5.5, 5.6)

FreeMySQL.org : si l’on se fie au numéro de téléphone publié dans la section « Contact Us« , il s’agit d’une entreprise montréalaise!  Aucune limite quant à la taille de la base de donnée (en autant que vous ne monopolisez pas le CPU et l’espace disque du serveur…  Soyez donc raisonnables!).


VisualWorks 7.9.1

10 avril 2013

J’ai finalement pris le temps de télécharger VisualWorks 7.9.1 et de l’installer…  Mes premières impressions ?  Rien de significatif ni de très visible du côté des outils par rapport à la version 7.8, mais de subtils ajouts en préparation de la version 7.10.

De nombreux changements du côté de la machine virtuelle, dont le support 64 bits pour Windows, un garbage collector plus performant et l’abandon des plate-formes Linux/SPARC.

Côté GUI, quelques ajustements mineurs mais une foule d’ajouts en vue de la version 7.10.  Mais quelques petits changements irritants qui pourraient vous causer de désagréables surprises.

Par exemple, la classe ApplicationWindow n’est plus une sous-classe de ScheduledWindow mais bien un alias de celle-ci tel qu’expliqué ici!

Autre chose, la classe SubCanvas a subi quelques modifications.  Cette classe est maintenant obsolète et ses méthodes ont été rapatriées dans sa superclasse, CompositePart.  Effet collatéral: la variable d’instance « client » apparaît maintenant dans CompositePart et la méthode client a disparu!  Autre disparition, la méthode #clientSpecBuilder!  Plus de détails ici.

Quelques ajustements mineurs du côté des bases de données, le plus important étant le support 64 bits pour Oracle et ODBC ainsi que SQLite 3.  Du côté des curiosités concernant les requêtes SQL, il appert que les versions antérieures de VisualWorks permettaient, avec Oracle, de binder avant de faire un prepare : cela ne fait absolument aucun sens, mais il semble que certains se fiaient à VisualWorks et ses tours de magie pour compenser le fait que l’ordre des étapes nécessaires à l’exécution d’une requête SQL était inversé.  Bref, cela ne fonctionne plus sous 7.9 !  Comme il se doit, vous devez maintenant préparer puis binder puis exécuter!  Les détails sont ici.

Les plus nombreux ajouts et changements apportés par cette version sont regroupés au niveau des services web.  Il y en a tant qu’à cet égard, je vous suggère de lire la pléthore de changements et d’ajouts dans le document Release Notes à la section WebServices.

Outre les changements énumérés précédemment, il y a quelques détails au niveau de StORE qui ont été ajusté, de nouvelles implémentation au niveau des librairies de sécurité, etc.

Cela étant dit, ceux qui migreront vers cette version frapperont un mur au niveau de StORE.  Premier petit changement mineur, l’affichage des Bundles suit maintenant l’ordre alphabétique au lieu de l’ordre dans lequel ceux-ci devraient être chargés (considérant les prérequis de chacun).  Du côté des désagréables surprises, un sérieux problème de lenteur affecte la fonctionalité « browse versions » pour les méthodes dans la version officielle.  Heureusement, il existe déjà un correctif disponible (publié par Samuel S. Shuster sous le nom FastMethodVersions) sur le Cincom Public Repository!

Finalement, autre changement majeur concernant la méthode #@ (class Point).  Si vous créez un point avec la coordonnée y étant négative, vous aurez la surprise de découvrir que @- est maintenant un message valide!  Cela vous force donc maintenant à insérer un espace entre le @ et la coordonnée y négative!  Plus de détails ici.

Bref, la version 7.9.1 vaut amplement la peine d’une migration, d’autant plus que la version 7.10 introduira le nouveau framework SiouX pour les serveurs Web!


DataCleaner

8 décembre 2012

DataCleaner est un outil d’analyse de données versatile, complet et efficace.  Il vous permet d’analyser, de nettoyer, de transformer et de profiler le contenu des tables de vos bases de données.

La version 3.0 de DataCleaner supporte les bases de données suivantes :

  • Apache Derby
  • Cubrid
  • DB2
  • Firebird
  • H2
  • Hsqldb
  • HyperSQL
  • Ingres
  • JDBC/ODBC
  • LucidDB
  • SQL Server
  • MySQL
  • Oracle
  • Pentaho Data Integration
  • Pervasive
  • PostgreSQL
  • SAP DB
  • SQLite
  • Sybase
  • Teradata

Vous pouvez également installer d’autres pilotes JDBC si besoin est et que la base de données que vous utilisez n’est pas dans la liste ci-haut !

DataCleaner peut valider et corriger une foule de choses dont les adresses, les courriels, les dates, les noms, les numéros de téléphone, etc.  Vous pouvez même ajouter vos propres dictionaires et filtres.  DataCleaner offre aussi la possibilité de normaliser les données, d’analyser la distribution de celles-ci, de faire des analyses de clustering, de manipuler des structures complexes, de filtrer selon une foule de critères, d’établir vos propres fonctions de conversion, etc.

Les résultats de DataCleaner peuvent être exportés dans une table intermédiaire, un fichier CSV ou Excel et peuvent également être directement appliqués sur la table. Vous pouvez combiner différents filtres et des fonctions d’analyse et de transformation en une seule opération.

DataCleaner comprend aussi un support intégré pour les requêtes de validation EasyDQ, la comparaison phonétique, des graphiques statistiques, la possibilité de comparer vos données avec des données externes, etc.

La version 3.0 offre aussi une option de monitoring accessible via le web!

Pour l’avoir utilisé moi-même, je vous recommande très personnellement DataCleaner!

Bref, un outil indispensable si vos données, et l’exactitude de celles-ci, vous tient à coeur!